Les cartes Apple dans Plans sur iOS 6 : ce qui change

Depuis la présentation d’iOS 6 au WWDC 12 à San Francisco, de nouvelles fonctionnalités seront bientôt disponibles aux utilisateurs. On y trouvera Passbook (gestion des bons, billets et coupons), des applications repensées comme Musique ou encore l’App Store.
La dernière actualité importante est sans doute le divorce entre Apple et Google. Le premier abandonnant les services du second pour proposer un nouveau système de cartes/plans avec son moteur d’itinéraire et de navigation.

Si l’outil de navigation doit encore faire ses preuves, OSX Daily aura tout de même relevé la précision de celui-ci. En effet, sur l’icône de l’application, on voit bien que la direction tourne à gauche. Dans la réalité, il faudrait sauter du pont près des quartiers généraux d’Apple pour poursuivre l’itinéraire au lien d’emprunter la bretelle. Heureusement, TomTom est là (voir plus bas).

Apple quitte aussi la fonction StreetView de Google pour proposer le Rase-motte (ou Flyover) sur des villes ou zones photographiées pour l’occasion.

Concernant les informations sur l’état du trafic, on sait déjà qu’Apple proposera certaines informations en partenariat avec TomTom. Pas plus d’informations comme le précise le communiqué de presse TomTom. On se doute qu’Apple utilisera, tout comme Google, les informations des utilisateurs pour s’assurer de la fluidité du trafic sur les grandes routes. De quoi grignoter votre forfait data et votre batterie.

Avec tout ça, les développeurs iOS ont tout de même gagné quelques fonctionnalités.

Les applications qui utilisent le MapKit pourront désormais interagir avec l’application Plans pour afficher dans celle-ci un ou plusieurs points localisés (chaque point pouvant avoir un nom, une adresse, un site web et un numéro de téléphone associés).
A l’inverse, l’application Maps (Plans en français), pourra interagir avec les applications des développeurs qui proposent des modules d’itinéraires pour des modes de transports alternatifs (bus, train, métro, tramway, avion, vélo, ferry, taxi…). Dès lors, c’est l’application du développeur qui prendra le relai avec les informations fournies par Plans pour générer votre itinéraire.
L’enregistrement d’une application comme fournisseur d’itinéraires devra se faire sur iTunes Connect.

Concernnat les tracés sur les cartes, avec des MKPolyline par exemple, sachez que vous ne pourrez plus, « légalement », utiliser le service d’itinéraire de Google pour générer vos tracés car Google en interdit cette utilisation.

Note: the Directions API may only be used in conjunction with displaying results on a Google map; using Directions data without displaying a map for which directions data was requested is prohibited. Additionally, calculation of directions generates copyrights and warnings which must be displayed to the user in some fashion. For complete details on allowed usage, consult the Maps API Terms of Service License Restrictions.

De plus, les itinéraires générés par Google devraient comporter des erreurs d’affichage et ne pas forcément « coller » sur les cartes de la firme à la Pomme. A ce jour, Apple n’a toujours pas proposé de solution de génération d’itinéraires routiers ou piétons pour son MapKit.

Autre petit point, depuis toujours et jusqu’à iOS 5 (toutes versions), une application ou un site web qui souhaitait ouvrir une URL de Google Maps lançait l’application Plans. Avec iOS 6, les liens sont rompus, la carte Google Maps s’ouvre dans le navigateur… Pour orienter l’utilisateur dans l’application Maps, il faudra utiliser le protocole maps:.

Auteur: Benoit DELDICQUE

Actuellement en poste sur Strasbourg, je suis en charge de la conception et la réalisation d'applications iOS pour iPhone, iPad et iPod touch.

Articles similaires

Commentaires fermés.