Concours opendata: les collectivités s’engagent (ou pas)

Depuis début 2011, on découvre que les collectivités libèrent des données. Ces actions sont tout à fait honorables et méritent d’être soulignées.
En parallèle, les collectivités organisent des concours pour accélérer le développement d’outils ou de visualisations de leurs données.
Petite rétrospective sur les 5 concours auxquels j’ai pu participer et sur les enseignements à en tirer pour les parties.

Commençons par présenter les différentes collectivités et les outils proposés.
Il s’agit ici des sites avec lesquels j’ai pu travailler et non d’un annuaire complet des sites opendata des collectivités.

Rennes Métropole
www.data.rennes-metropole.fr
Site dédié à l’opendata : oui (165 jeux de données)
Recherche des données : catalogue et moteur de recherche (type, catégorie, éditeur)
Espace d’échange : forum de discussion
Catalogue des applications opendata : oui
Concours : 1er trimestre 2011
Contact direct : Bernadette Kessler, responsable du service innovation numérique

Grand Toulouse
data.grandtoulouse.fr
Site dédié à l’opendata : oui (126 jeux de données)
Recherche des données : catalogue et moteur de recherche (type, catégorie, ville)
Espace d’échange : non
Catalogue des applications opendata : non
Concours : 3ème trimestre 2012 et 3ème trimestre 2013
Contact direct : inconnu

Nantes Métropole, Département de Loire-Atlantique et Région des Pays de la Loire
data.nantes.fr
Site dédié à l’opendata : oui, plateforme mutualisée (451 jeux de données)
Recherche des données : catalogue et moteur de recherche (type, catégorie, éditeur, API)
Espace d’échange : forum de discussion
Catalogue des applications opendata : oui
Concours : 2ème trimestre 2012
Contact direct : Alexandre Cherré, Community Manager

Communauté Urbaine de Bordeaux
data.lacub.fr
Site dédié à l’opendata : oui (97 jeux de données)
Recherche des données : catalogue par catégorie
Espace d’échange : forum de discussion
Catalogue des applications opendata : oui
Concours : non
Contact direct : inconnu

Département de la Saône-et-loire
opendata71.fr
Site dédié à l’opendata : oui (211 jeux de données)
Recherche des données : catalogue et moteur de recherche (catégorie, éditeur)
Espace d’échange : forum de discussion
Catalogue des applications opendata : oui
Concours : 2ème trimestre 2012
Contact direct : Pierre Paul PENILLARD, Directeur de projet Open data 71

Région PACA
opendata.regionpaca.fr
Site dédié à l’opendata : oui (510 jeux de données)
Recherche des données : catalogue et moteur de recherche (type, catégorie, éditeur, couverture géographique)
Espace d’échange : non
Catalogue des applications opendata : oui
Concours : 3ème trimestre 2013
Contact direct : Sophie TENDEIRO, Chef de projet Services numériques innovants et mutualisation des données publiques

Communauté urbaine de Strasbourg
strasbourg.eu
Site dédié à l’opendata : non (68 jeux de données)
Recherche des données : catalogue par catégorie
Espace d’échange : non
Catalogue des applications opendata : non
Concours : 4ème trimestre 2013
Contact direct : inconnu

L’organisation de concours est très intéressante mais dans certains cas, le développeur/porteur de projet ne s’y retrouve pas.
Dernier exemple en date, ma participation au concours de Strasbourg. Après un dépôt de dossier via un formulaire en ligne, je suis invité à envoyer par mail le complément obligatoire du dossier. Pas très pratique. Une fois le tout envoyé, quelqu’un me confirme que mon dossier est éligible, mais on ne sait pas qui est notre interlocuteur. La semaine dernière, on nous annonce les lauréats du concours, toujours par voie de mail. La frustration que j’ai pu ressentir, même si je ne suis pas lauréat, c’est que le mail qui m’a été envoyé pour notifier le résultat est un mail impersonnel, envoyé depuis une liste de diffusion dans lequel mon nom ou celui de l’expéditeur n’apparait même pas. Voici le détail :

Objet : Concours Open data 2013 » Merci de votre participation
Message : Bonjour,
Nous tenons à vous remercier d’avoir participé au concours d’applications Open data de la Communauté urbaine de Strasbourg.
Votre projet n’a cependant pas été retenu malgré la grande qualité de son contenu ; nous vous encourageons à poursuivre votre démarche.
Très cordialement,
L’Equipe OPEN-DATA

J’ai vraiment eu l’impression que ce mail est une des nombreuses réponses qui ont été envoyées. Là où la ville de Strasbourg se moque un peu de nous, c’est que seulement 26 dossiers ont été déposés, ce qui fait 26 mails de réponse à envoyer. Pas si compliqué de mettre un peu plus de relation humaine là dedans…
Ajout: La CUS m’a répondu et la relation s’avère bien meilleure. Je signale donc cette action.
La frustration ne s’arrête pas là car la ville a décidé de communiquer (et féliciter) uniquement les lauréats. Mon projet n’apparait nulle part (sauf la page de vote du public, de façon très succincte). Résultat, un investissement pour les non-lauréats sans réelles retombées…

Cette dernière expérience est peut-être la pire (même si la CU-Strasbourg est arrivée dans les derniers portails opendata cette année et aurait pu mieux s’inspirer) mais il y a d’autres concours qui se sont plutôt bien passés.
Exemple en date avec la région PACA qui a lancé son concours en 2013. Après le classique dépôt de dossier, c’est Sophie TENDEIRO, chef de projet Services numériques innovants qui nous répond. On sent déjà l’implication de la région dans la relation avec le participant. Le point intéressant avec la région PACA, c’est la réactivité et la disponibilité de Sophie TENDEIRO qui a su répondre aux mails de façon humaine et non robotique ou automatisée. Dernière remarque, c’est le seul concours auquel j’ai participé qui se permet de me contacter pour m’annoncer que les jeux de données inexistants précisés dans mon dossier sont disponibles et qui se permet de me relancer sur l’avancement des évolutions de l’application.
Bravo la région PACA, Sophie TENDEIRO et son équipe.

L’engagement des collectivités pour les concours est généralement remarqué par l’envoi d’une invitation aux participants pour la remise des prix et par l’organisation de rencontres sur les thématiques opendata et numérique. Un bon point pour impliquer la collectivité et les porteurs/créateurs de projets.

Pour rejoindre le point du suivi des projets évoqué plus haut, sachez que dans la majorité des dossiers de candidatures, il y a une partie que le participant doit remplir et qui parle de l’aspect financier et pérenne du projet. Cet aspect pourrait se révéler un point important lors de l’évaluation du projet mais qu’en est-il après le concours? Les porteurs de projets s’engageant-ils vraiment? Pour avoir fait un petit tour des projets, j’ai remarqué que certains des lauréats ne s’appliquent plus à maintenir leur projet utilisable. Je pense particulièrement au projet OpenNantes qui a remporté deux prix au concours (13000EUR) et qui aujourd’hui, 1 an après, ne fonctionne plus. Dommage que le suivi des lauréats ne soit pas aussi efficace qu’en PACA.
Pour la petite histoire, le projet Rengo, dont je suis le créateur, fêtera ses 3 ans en janvier prochain et fonctionne toujours !

La relation humaine, j’insiste, est un facteur important dans le développent de services numériques entre une collectivité et les personnes « travaillant » pour elle. La mise en place de forums sur les sites opendata est un excellent moyen de monter l’engagement de la collectivité dans le déploiement de services multimédias autour de l’opendata. La présence d’un contact sur le projet permet aux développeurs d’obtenir des réponses plus rapidement et donc de s’investir un peu plus dans la « communauté opendata » locale.
Difficile de s’investir à Strasbourg quand on ne connait pas les interlocuteurs et qu’aucun moyen rapide et efficace n’est mis en place pour créer ce lien…
Aujourd’hui, les communautés à Rennes, Nantes et Bordeaux sont actives et réactives (un peu moins au CG71, mais la relation n’en demeure pas moins bonne).

Je terminerai par une petite lettre adressée aux collectivités, régions ou autres structures qui veulent se lancer dans l’opendata.

Chers contributeur opendata,
Vous souhaitez vous lancer dans l’aventure opendata et libérer vos données à vos administrés ou clients et nous vous en remercions.
Vous avez sans doute déjà parlé de l’opendata dans vos services et pensez qu’il s’agit juste d’ouvrir une porte aux personnes souhaitant utiliser/consulter vos données. Ne prenez pas cela à la légère, et laissez une personne à l’entrée de cette porte pour accueillir, conseiller, orienter les visiteurs. Ne les laissez pas entrer comme dans un supermarché où l’on se sert juste pour s’alimenter.
Si vous lancez un concours ou préparez des rencontres faites le avec passion, dévotion et des gens passionnés s’investiront en retour.
Comme dans tout concours, et vous en avez assez à la TV, vous évaluez le participant et que sans retour sur son évaluation, il ne pourra pas changer, évoluer. Ne faites pas un concours juste pour cherchez des idées ou cacher votre manque d’implication dans les services numériques de demain.
Investissez-vous, soutenez et conseillez les projets qui vous ressemblent.
Ecoutez les personnes qui utilisent vos données pour créer les services qui demain seront à Votre disposition.
Votre démarche est tout aussi importante que la notre. Nous comptons autant sur vous que vous sur nous.

Auteur: Benoit DELDICQUE

Actuellement en poste sur Strasbourg, je suis en charge de la conception et la réalisation d'applications iOS pour iPhone, iPad et iPod touch.

Articles similaires

Commentaires fermés.